19 mai 2008

Pays en deuil

Aujourd'hui a marqué le début de trois jours de deuil national en Chine.

J'étais en cours cet après-midi lorsque j'ai pour la première fois remarqué que le drapeau chinois au milieu de la cours était en berne.

A partir de 14h-14h15, les étudiants chinois de l'université, classe après classe sont sortis et se sont regroupés autour du drapeau, certains avaient dans leurs mains des pancartes et d'autres portaient une banderole de soutien aux sinistrés du tremblement de terre.

Vers 14h20 toute une foule s'était massée devant le bâtiment principal et un homme et une femme ont commencé des discours (je ne sais pas trop de quoi ils parlaient ni qui ils étaient car au moment de tout cela j'étais en cours et je ne pouvais voir ce qui se passait qu'en regardant par la fenêtre.

A 14h30 tout le monde s'est retourné vers le drapeau (auparavant ils faisaient fasse au podium) et les trois minutes de "silence" ont commencé. La raison pour laquelle j'ai mis silence entre guillemet tiens au fait qu'après une minute toutes les alarmes et sonneries de la ville se sont misent en marchent (dont celle de l'école), et les voitures se sont misent à klaxonner. Ce tintamarre a duré deux minutes. Durant ces trois minutes, personne ne parlait et dans la rue les voitures se sont arrêtées, il n'y avait plus de circulation nulle part. Après ces trois minutes toutes les têtes se sont levées vers le drapeau et après une dizaine de secondes tout le monde s'est retourné vers le podium. Après quelques slogans tout le monde s'est dispersé.

Là, il cela fait une heure que cet événement s'est passé et lorsque l'on allume la TV il est impossible de trouver une seule chaîne qui ne parle pas de ces trois minutes de silence, en montrant des images et films des différents lieux de Chine.

Je suis désolée de ne voir vous montrer de photos car une fois n'est pas coutume mon appareil photo n'était pas dans mon sac... Et je ne suis pas encore assez high-tech pour avoir un portable qui fais également café et photos...

En sortant de mon cours la vie avait repris son cours : une fille tentait de débloquer son cadenas de vélo à l'aide d'un crayon papier et un des élèves chinois étaient en plein contrôle d'EPS : ils devaient faire de la corde à sauter pendant le temps indiqué par le prof... Mais ça c'est une autre histoire !

Aller ! 再见 !

Posté par Zegawoa à 15:29 - Commentaires [1] - Permalien [#]


Commentaires sur Pays en deuil

    don't stop

    ta plume nous manque. Raconte nous une autre tranche de la vie pekinoise pour débuter ce mois de juin!

    Posté par j.donut, 04 juin 2008 à 14:38 | | Répondre
Nouveau commentaire